HISTORIQUE
Slider

Historique

Publié le 8 mars 2020

Les éboulis de 1864 et 1896 survenus à Bon Désir, obligent le déplacement de plusieurs familles de colons laissant derrière eux un paysage lunaire sur lequel la forêt reprendra peu à peu ses droits jusqu’à permettre l’établissement, dès le milieu du siècle suivant, d’un magnifique camping et d’un parc naturel toujours très apprécié des touristes campeurs. Le camping Bon-Désir[1].

Il était impossible de passer à côté d’un tel préambule expliquant de façon poétique comment ce magnifique terrain est devenu vacant. Acquis quelques années plus tard par la Municipalité du Canton[2], le lopin de terre est aménagé en 1965 par Joseph-Louis Gauthier, un menuisier bergeronnais. À la base, les infrastructures (toilettes, poste d’accueil) sont faites de bois rond. Comme il était fréquent à l’époque, plusieurs bénévoles participent aux travaux sur le site. D’abord conçus pour être un parc où les citoyens du Canton pouvaient aller pique-niquer et se détendre sur le bord de l’eau, quelques avant-gardistes et marginaux voient en cet endroit un potentiel touristique. Bien qu’ils tentent de mettre en place une aire de camping, cela ne devient jamais rentable.

Lorsque le tourisme se met de la partie, en 1980, la Municipalité des Bergeronnes met sur pied la Corporation touristique qui a pour mandat, entre autres, de gérer l’endroit. L’organisme se charge de sa gestion jusqu’en 2014, année où la municipalité reprend les rênes.


[1] Rambaud, Pierre. Si Bergeronnes m’était conté, Les Éditions du Cyclope, 2015, 180 p.
[2] À l’époque, Les Bergeronnes se divisait en deux municipalités distinctes : Le Canton et le Village.